top of page
Rechercher
  • acsoft2003

Construire une maison qui protège du froid : ce qu’il ne faut pas oublier

Dernière mise à jour : 4 juin

Bien isoler votre maison : une étape fondamentale pour réussir la construction de votre maison bioclimatique

 

Votre projet de construction de maison se concrétise ? Félicitations ! Vous êtes à la fois heureux et en même temps, de nombreuses questions se bousculent dans votre tête. Pour construire une maison qui protège du froid et qui soit parfaitement adaptée à votre climat, vous devrez veiller absolument à ce que l’isolation soit parfaite. Peu importe votre lieu de résidence, Drôme, Ardèche ou plus au nord de la région lyonnaise, le froid se manifeste et est ressenti plus ou moins intensément. Il est cependant nécessaire de le prendre en compte dans votre projet. 


Voici donc un petit guide à suivre pour en savoir plus sur l’isolation votre futur chez-vous :


Vous trouverez ci-dessous, mes conseils pour concevoir un logement bioclimatique bien isolé et ainsi réduire drastiquement vos factures de chauffage.



élévation d'un mur isolé en béton cellulaire sur un site en Ardèche
Élévation des murs isolés de ma serre bioclimatique

Comprendre le fonctionnement de l’isolation dans un habitat bioclimatique 


Imaginez-vous en décembre : il est tard et après une bonne journée de travail, vous rentrez vous mettre au chaud. Au coucher, vous vous glissez dans votre lit et remontez bien haut votre couette. Vous prendrez soin d’être entièrement couvert pour que le froid ne vienne pas s’engouffrer.


Pour réussir la construction de votre maison bioclimatique, c’est exactement pareil. Afin de réduire de manière significative vos factures de chauffage (voire pour ne plus en avoir du tout), vous devez vous assurer que l'intégralité de votre foyer soit impeccablement isolée.

Mettre énormément d'argent dans des fenêtres bien isolées, mais délaisser vos murs n’aurait pas de sens. Isoler vos murs à fond sans vous occuper de vos combles non plus.



Déterminer l’épaisseur de l’isolant en prenant compte de la résistance thermique  


Combien de centimètres de matériau sont nécessaires pour réussir l’isolation d’un logement bioclimatique et réduire drastiquement vos factures de chauffage ?

Pour en déterminer l’épaisseur, vous devez vous attarder sur une unité : la résistance thermique (le R). C’est l’unité qui vous intéresse le plus lorsque vous allez faire votre choix.

Ce qu’il faut retenir : 

➡️ La résistance thermique (le R) dépend de l’épaisseur du produit employé et de sa composition.

➡️ Plus le R est élevé, meilleure est la capacité isolante. Autrement dit, plus le R est élevé, mieux c’est.


👉 Pour obtenir une isolation performante, et construire une maison bioclimatique confortable, vous devez viser au minimum :

  • R3 au sol

  • R5 dans les murs

  • R8 dans les combles

Voilà déjà de quoi vous aiguiller lorsque vous devrez choisir le matériau et son épaisseur.


⚠️ Si vous n’arrivez pas à atteindre ces chiffres, vous aurez sûrement besoin de chauffage.


Choisir l'isolant parfait et obtenir le déphasage idéal 


Vérifier la résistance thermique, le R est fondamental. Cependant, pour construire une maison qui protège du froid de la manière la plus passive possible, il est nécessaire d'aller beaucoup plus loin.


👉 En fonction de vos conditions climatiques, vous pouvez optimiser votre isolation en vérifiant « le temps de déphasage ». De quoi s’agit-il ? C’est le temps que met l’énergie à traverser votre mur.


Il faut cependant faire attention, car il est fréquent d’entendre l’adage « Plus il y a de déphasage, mieux c’est ». C’est faux !

En effet, dans l’idéal, vous devez viser 12 heures de déphasage. Le hic, c’est qu'il faut connaître le temps de déphasage de chaque élément qui compose votre mur, afin de trouver le produit qui vous permettra d'arriver à environ 12 heures de déphasage.


💡Si vous souhaitez en savoir plus, jetez un œil à cet article dans lequel je vous explique en détail ce qu’est le déphasage.


📌 Le calcul du déphasage étant assez compliqué, je vous mets à disposition un calculateur de déphasage thermique très simple d’utilisation.  


Obtenir un logement perspirant 


Une autre donnée que vous devez connaître pour choisir l’isolant idéal, c’est la perspiration

Pour concevoir un logement perspirant, c’est-à-dire qui laisse sortir l’humidité, vous devez créer des parois qui donnent un sens clair à l’humidité.

Attention, cette étape doit être réalisée avec soin.



schéma pour expliquer la condensation qui se forme sur un mur étanche

Si ce n’est pas le cas et qu’un matériau étanche se retrouve au milieu de votre mur, l’humidité peut se retrouver bloquée et créer des moisissures, ce qui peut être délétère pour :


  • la pérennité de votre isolant ;

  • la pérennité de votre maison ;

  • la santé des membres de votre foyer. 

 


Votre objectif est donc clair : il est impératif de disposer l'élément le plus étanche à l’intérieur. Une fois que l’humidité aura franchi ce matériau, il ne lui restera qu’une solution : filer vers l’extérieur.


 

Comment éviter les ponts thermiques pour obtenir l'isolation parfaite lors de la construction de votre maison bioclimatique ?

 

Vous l'avez vu, pour construire une maison bioclimatique parfaite, vous devez sélectionner l’isolant idéal, pour cela, vous devez vérifier :


  • Sa résistance thermique

  • Son déphasage

  • Sa perspiration


Mais il vous reste un point extrêmement important à vérifier : le système de pose.


Éviter les ponts thermiques 


Vous l'aurez sûrement compris, pour bénéficier d’un foyer protégé du froid, vous devez sélectionner l’isolant idéal. Pour cela, vous devez vérifier :

  • sa résistance thermique ;

  • son déphasage ;

  • sa perspiration.


Cependant, il vous reste un point extrêmement important à vérifier : le système de pose.

Pour cela, vous devez comprendre ce qu’est un pont thermique. Il s’agit d’une zone dans laquelle, la barrière isolante est rompue. Parfois, les conséquences d'un pont thermique peuvent être catastrophiques. 


Voici un exemple :


Photo représentant les ponts thermiques lors de pose d'isolant
Ce système de pose créer des ponts thermiques catastrophiques

🔍 Est-ce que vous voyez le problème ?

Chaque rond rouge montre une suspente en métal. Le métal conduit énormément les calories… Sur le site internet Quechoisir.org, vous pourrez lire : « Des rails métalliques qui traversent l’isolant, c’est 50 % d’efficacité en moins ».

Ce sont des erreurs courantes qui semblent anodines, mais lorsque l’on fait les calculs, on se rend vite compte des conséquences : une isolation posée sans attention sera complètement ratée. Et malheureusement, lorsque votre construction sera terminée, vous n’y verrez que du feu…



Retenir l’essentiel pour construire une maison qui protège du froid 


L'isolation est trop souvent négligée, sous dimensionnée, mal optimisée ou mal posée.

Choisir le bon isolant et le poser en évitant les ponts thermiques sont deux actions qui vont vous permettre de réduire drastiquement vos factures de chauffage.


J’espère que cet article vous aidera à choisir au mieux les matériaux pour que vous puissiez réussir votre isolation et ainsi construire une magnifique maison bioclimatique.


🔑 Pour obtenir un logement passif parfait, vous devez vérifier 5 clés. Il vous reste 4 autres clés à vérifier. Pour les découvrir, cliquez ici.


Un habitat écologique, passif et bioclimatique ne coûtera pas plus cher. Il vous permettra de faire rapidement des économies de chauffage en hiver et de climatisation lors des fortes chaleurs en été. 


💡 Cet article pourrait vous intéresser | Construire une maison qui protège de la chaleur 



533 vues0 commentaire

Comments


bottom of page